… et appuyez sur Entrée

DIAGNOSTIC PASTORAL

Évaluer l'activité pastorale d'une vallée

À la demande d’un partenaire, d’une collectivité Euskal Herriko Laborantza Ganbara est en mesure de réaliser un diagnostic pastoral.

Sa méthodologie permet de :
– réaliser un état des lieux d’un territoire donné,
– aller à la rencontre d’acteurs locaux,
– mener un travail de terrain et analyser les données récoltées,
– établir des préconisations de gestion pastorale et faire des propositions pour le développement d’un projet agro-pastoral.

Réalisation du diagnostic pastoral de Cize (2011-2014)

L’agro-pastoralisme en Cize a connu une forte évolution ces 20 dernières années. Le contexte agricole a en effet entraîné une baisse du nombre de fermes, une augmentation de la taille des exploitations et une intensification de la production. Ces tendances ont globalement engendré une diminution de l’utilisation des estives dans les systèmes d’exploitation traditionnels en ovins lait et bovins viande du Pays Basque. En parallèle de cette baisse de l’activité pastorale, le tourisme et les activités de loisirs sur la montagne basque se développent grâce au maintien de ces espaces naturels ouverts.

Dans ce contexte de multi-usage de la montagne, la Commission Syndicale du Pays de Cize a décidé en 2011 de réaliser un diagnostic pastoral sur le territoire indivis qu’elle a en gestion et choisi Euskal Herriko Laborantza Ganbara pour mener cette étude de deux ans.

Le diagnostic a été rendu en 2014 et contient un état des lieux exhaustif du pastoralisme sur le territoire cizain, des préconisations de gestion sur les différents territoires et des propositions pour le développement d’un projet agro-pastoral.

Diagnostic pastoral du territoire

RAPPORT COMPLET

ANNEXES

Réalisation du diagnostic pastoral du massif du Mondarrain (2018)

En 2018, EHLG a accompagné les communes d’Itxassou, d’Espelette et d’Ainhoa afin de réaliser un diagnostic pastoral sur l’ensemble du massif du Mondarrain. Ce travail a été financé à 70 % par la région Nouvelle Aquitaine. Les 30 % restant ont été pris en charge par les 3 communes du massif : Itxassou, Espelette et Ainhoa.

Le diagnostic pastoral a permis de faire un état des lieux de la ressource fourragère de la montagne et des pratiques pastorales afin de dégager des pistes d’amélioration pour une meilleure gestion de la montagne.

Sur ce massif, la cohabitation multiséculaire et équilibrée entre l’homme et la montagne est à l’origine de paysages diversifiés. Le pastoralisme en est l’artisan principal. Cette diversité est appréciée des riverains comme en témoigne l’usage récréatif important du site. Dans ce contexte de multi-usages de la montagne, la diminution du nombre de transhumants (allant de pair avec la diminution du nombre de ferme sur les communes concernées), l’embroussaillement de certaines zones, l’apparition de nouvelles pratiques pastorales et les réflexions conduites autour de la présence de Betizu sauvages interrogent élus et transhumants. Comment gérer mieux la montagne ? Comment pérenniser demain les activités pastorales ?

Hormis la réalisation d’un état des lieux exhaustif du pastoralisme sur ce territoire, le diagnostic pastoral propose des propositions de gestions.

Actuellement, la mise en place d’un règlement intérieur de massif est à l’étude avec le territoire et les élu.es des 3 communes concernées.

Lors des échanges avec les transhumants, quelques questions ont été dédiées aux Betizu afin de recueillir les avis et les perceptions des Betizu (bouclés comme non bouclés). Une restitution au comité de suivi Betizu a également été réalisé.

Pour plus d’informations, merci de contacter Étienne Jobard : etienne@ehlgbai.org – 05 59 37 18 82

Diagnostic pastoral du territoire

RAPPORT FINAL

ATLAS CARTOGRAPHIQUE

ANNEXES

RESTITUTION PUBLIQUE

Haut